Farru

Héritier de la saga Montoya

La 2ème partie de la soirée du 7 juillet au Café Cantante était à la charge du bailaor Farruco, qui, accompagné d'une formidable équipe d'artistes, fut à la hauteur des attentes du public.

Farru

Petit-fils de, fils de, frère de... pas évident pour Antonio Fernandez Montoya de se faire un nom. C'est pourtant celui de son grand-père, Farruco, qu'il choisit de porter comme drapeau, comme pour affirmer sa volonté de conserver l'héritage familial. Celui que l'on appelle communément Farru a donc réussi à se faire une place, et à tout juste 23 ans, il a déjà participé comme danseur invité aux deux dernières tournées de Paco de Lucia. Un rêve devenu réalité pour le danseur qui se destinait à une carrière de guitariste. Et la guitare, Farru ne s'est pas privé d'en jouer ce soir-là ; sitôt le spectacle terminé, il s'est emparé de l'instrument d'Antonio Rey pour accompagner la juerga qui se déroula sous les yeux d'un public ravi, incontestablement un des moments forts du festival, à retrouver en vidéo dans ce reportage.

Mais Farru a finalement suivi les traces de sa mère et de son frère, et c'est le "métier" de bailaor qu'il a choisi. Car peut-on vraiment parler d'un métier quand le baile fait partie inhérente de sa culture... Même si on n'apprécie pas toujours ses interventions parfois un peu "hâchées" - Farru s'arrête souvent et marche durant ses bailes, peut-être pour mieux écouter la musique et le chant - il faut reconnaître sa virtuosité dans l'exécution des pas.

Papa - pour la première fois - d'une petite Solea quelques jours avant le festival, Farru semblait littéralement habité sur le baile du même nom, transcendé par le bon cante d'El Granaino et de Rubio de Pruna. Il dansa également por tangos et buleria, avec sa fougue habituelle.

On retiendra aussi de ce spectacle la complicité sur scène entre deux artistes qui se connaissent depuis tous petits, Antonio Rey et Bernardo Parrilla, et une découverte, le jeune guitariste de Barcelone Justo Fernández Heredia "El Tuto".

A la fin du spectacle, Farru, qui vient souvent donner des stages en France avec l'association La Gitanilla, prit le micro pour dire "Bonsoir" en français et remercia l'organisation, les techniciens, et surtout le public, en lui demandant d'applaudir pour lui-même "Un aplauso para ustedes !".

Si l'héritage est bien gardé avec Farru, le petit dernier de la famille Montoya, Manuel "Carpeta", dont les récentes apparitions ont magnétisé le public, est bientôt prêt à suivre les pas de son grand-frère... et à perpétuer lui aussi la saga Montoya.


Flamenco Culture, le 07/07/2011

<< Retour au reportage



© Flamenco-Culture.com 2004-2017. Tous droits réservés - Marque déposée - Contact