Baile de palabra

Promesse tenue

C'est sous l'oeil bienveillant de Paco Lopez, ex-directeur du Festival de Jerez et metteur en scène de ses deux derniers spectacles que Mercedes Ruiz a présenté "Baile de Palabra", une création au format minimaliste composée du triptyque flamenco traditionnel - cante, baile et guitare -, parfaitement adapté à la Sala Compañia.

Cette nouvelle création a une nouvelle fois mis en lumière la flamencura hors du commun de la bailaora jerezana. Car Mercedes Ruiz a tout : une technique à couper le souffle, des tenues de scène oniriques, une immense capacité de transmission... Tout chez elle est soigné sans jamais être surfait. Les superlatifs manquent pour décrire l'expérience inoubliable qu'est voir Mercedes Ruiz sur scène, et plus encore entourée de deux artistes exceptionnels comme son compagnon le guitariste Santiago Lara ou le cantaor David Lagos avec qui la complicité est évidente.

Le public du Festival de Jerez a réservé un triomphe mérité à ce "Baile de Palabra" avec lequel la bailaora prétend "trouver et montrer son vrai baile", son but ultime étant d'exprimer plus en en faisant moins. C'est sans doute la raison pour laquelle les silences sont si présents dans le spectacle qui est découpé en cinq séquences distinctes au cours desquelles Mercedes danse por buleria, petenera, siguiriya, caracoles et granaina.

La Petenera "Cisne blanco" et la siguiriya "Cisne Negro" remportent la palme au niveau émotion. Côté esthétique, le pantalon et bolero de lumière que porte Mercedes sur les caracoles, tel un torero, font leur effet.

L'interconnexion entre le baile, la guitare et le cante est extraordinaire. Il faut aussi souligner le qualité de chant de David Lagos qui s'investit corps et âme dans ses cantes. Son interprétation de "Procuro Olvidarte" toucha plus d'un spectateur, et il fut magistral por siguiriya.


Flamenco Culture, le 01/03/2012

<< Retour au reportage



© Flamenco-Culture.com 2004-2017. Tous droits réservés - Marque déposée - Contact