Antonio Moya

Antonio Moya est né à Nîmes de parents andalous. C’est le concours de jeunes interprètes, organisé à Nîmes pendant la semaine flamenco, qui le révèle au début des années 90. Il trouvera là l'occasion d'accompagner Fernanda de Utrera ou Miguel el Funi.

Sa rencontre avec Pedro Bacán va être décisive  puisque celui-ci l’engage comme seconde guitare dans son groupe « Pedro Bacan et le clan des Pinini ». C'est avec cette formation, regroupant principalement des artistes de Lebrija, les chanteurs Inés Bacan, Pepa de Benito et José Valencia, la danseuse Concha Vargas et le palmero Antonio Pena, qu’Antonio Moya fait ses débuts professionnels. C’est avec ce groupe qu’il parcourt, de 1992 à 1997, les scènes internationales, du Festival d’Avignon à la Maison de la Danse à Lyon, de l’Opéra Garnier à Paris au Théâtre de la MC 93 de Bobigny, du Théâtre Manuel de Falla à Madrid au festival des Musiques du Monde de Montréal.

Le décès de Pedro Bacán entraîne la disparition du groupe. Depuis lors, restant toujours l’accompagnateur complice et connaisseur du chant d'Inés Bacán et de celui de la Pepa de Benito, avec lesquelles il réalise concerts et enregistrements, il se met à accompagner également d’autres figures du chant gitan andalou, Bernarda de Utrera, El Lebrijano, Manuel de Paula, Gaspar de Utrera, Curro Fernández, Tomas de Perrate.

Héritier du jeu de Pedro Bacán il devient le guitariste de référence du milieu gitan d’Utrera et de Lebrija et se forge peu à peu son propre style. Il fait partie de ces guitaristes qui jouent un rôle essentiel de direction artistique, tout en restant de subtils accompagnateurs du chant.

En 2000, il monte avec les artistes de Lebrija et les Pinini, "Raices de luz y el patio de la Rumbilla" qui sera présenté au Festival de Mont de Marsan, et à Nîmes. Il participe à la « Bienal de flamenco de Sevilla »  avec le spectacle "Una gran familia de Utrera e Lebrija" avec Bernarda de Utrera, Miguel Funi, Pepa de Benito, Concha Vargas,. Lors des « Rencontres flamencas 2000 » de Grenoble, il anime un atelier d'initiation à la guitare flamenca pour les jeunes guitaristes des Ecoles de Musique de Grenoble, Chambéry, Bourgoin et Annecy au Conservatoire National de Région de Grenoble. Il accompagne Segundo Falcon dans un recital de cante jondo.

En 2002, il participe à différents spectacles de la « Bienal de Flamenco de Sevilla », « Territorios flamencos », « Al son de Lebrija » avec Manuel de Paula, José Valencia. Il est aussi le guitariste accompagnateur de Bernarda de Utrera et Inés Bacan lors de leur récital en solo. Il participe avec la chanteuse Pepa de Benito au Festival international de Musique et de danse de Grenade.

En juillet 2003, il accompagne Inés Bacan à la Caracola de Lebrija, au Colegio Mayor Universitario Isabel de España à Madrid, où elle reçoit le prix de Tio Luis el de la Juliana.

En juillet 2005, Antonio Moya proposait au festival Flamenco de Mont-de-Marsan un des spectacles les plus vivants et les plus remarqués de sa 17 ème édition: « Utrera Viva », avec 25 artistes professionnels et non professionnels tous originaires d’Utrera , chanteurs, danseurs et guitaristes, trois générations de chanteurs et danseurs restituant la saveur authentique des « reuniones de cante ».

Il revient également régulièrement dans sa ville natale où il a présenté pour les 20 ans du Festival Flamenco le spectacle "A cinco voces".

Grand admirateur et connaisseur du chant de Lebrija et d'Utrera, Antonio Moya a enregistré une série de disques avec les derniers dépositaires vivants des chants issus de ces territoires du « cante », comme Pepa de Benito, Tomás de Perrate et Inés Bacán.

WWW NA


© Flamenco-Culture.com 2004-2017. Tous droits réservés - Marque déposée - Contact